L'amour dans le jeu vidéo

L'amour dans le jeu vidéo

L'amour dans le jeu vidéo

Dans la littérature et le cinéma, l’amour est un des sujets les plus populaires. Que ce soit dans la poésie de la Pléiade ou dans d’innombrables comédies romantiques, l’amour a été dépeint un nombre incalculable de fois. Aujourd’hui nous allons étudier d’un peu plus près la façon dont le jeu vidéo s’approprie ce sujet.

Sauver le monde et la princesse en détresse

Quand on parle d’amour dans une aventure, on visualise tout de suite le prince qui délivre la princesse victime d’un dangereux kidnappeur et le jeu vidéo n’échappe pas à cet archétype.

Cet archétype de la princesse en détresse est utilisée depuis la mythologie grecque. L’exemple le plus célèbre est sans aucun doute Andromède dont sa mère avait offensé Poséïdon, dieu des océans. Pour apaiser la colère de ce dieu, Andromède fut enchaînée à un rocher près de la mer. Persée ira tuer le monstre, sauvant par la même occasion Andromède et l’épousa peu de temps après. Ce mythe a été repris un nombre incalculable de fois à des époques et dans des genres différents au point qu’il devienne un lieu commun littéraire, un schéma récurrent.

Que ce soit dans les contes, comme Blanche-Neige, La Belle Au Bois Dormant, le cinéma avec Ann Darrow kidnappée par King Kong tous les médias ont utilisés cet archétype et le jeu vidéo ne fait pas exception à la règle.Dans Mario et The Legend Of Zelda, l’archétype est très souvent utilisé. Dans quasiment chacune de leurs aventures Zelda ou Peach se fait kidnapper/maudire etc.. et c’est au héros d’aller combattre le grand méchant, sauver la princesse et vivre heureux… jusqu’à la prochaine aventure. Bien que ces licences ont exploité cette trame narrative, d’autres licences comme Castlevania ou Pandora’s Tower, pour ne citer qu’eux, ont aussi utilisé ce lieu commun.

On pourrait se demander pourquoi est-il autant utilisé ? On peut citer comme raison la facilité de mettre en place une intrigue de ce genre. Etant donné que le stéréotype de la princesse en détresse a été utilisé à plusieurs époques différentes, il est tombé dans une sorte de pot commun culturel. Tout le monde a pu à un moment donné dans sa vie, voir un récit de ce type et de ce fait connaît la résolution de l’histoire, ce qui permet d’intéresser les joueurs, car ils restent dans des histoires qu’ils connaissent.  Cependant les relations dans ce genre sont très stéréotypées car elles servent principalement de prétextes et d’objectifs pour que les joueurs progressent à travers les péripéties. Cela peut poser un problème si on cherche à créer des histoires plus complexes.

Une place plus importante au cœur du jeu vidéo

Les romances dans le jeu vidéo ont pris une place plus importante au cours des années. On peut parler tout d’abord des premiers jeux sortis dans les années 80 qui confondent érotisme et amour pour sortir des jeux assez osés et/ou juste mauvais, comme le tristement célèbre Custer’s Revenge, jeu où on doit éviter des flèches pour violer une femme indienne. De plus, à cause des contraintes technologiques, raconter une romance s’avérait très difficile, en terme de stockage principalement.. Les années 2000 sont importantes dans l’évolution de l’amour et la romance dans le jeu vidéo. Des jeux tels que Les Sims apportant une mécanique de gestion de vie sociale, permettant de choisir les relations que les Sims auront, ainsi que les séries Mass Effect et Dragon Age, où les relations des protagonistes auront un impact sur le scénario du jeu. Ces jeux montrent que l’amour n’est plus mis au second plan prenant ainsi une place plus importante au cœur du jeu vidéo.

Au pays du soleil levant, les années 2000 ont été aussi importantes avec l’explosion en bornes d’arcade de jeux de dragues en toutes sortes. Ces jeux ont réussi à arriver plus tard sur le marché occidental via Steam et autres sites permettant de télécharger des eroges, otome-games et autre visual novel. Cependant, beaucoup de jeux n’ont pas réussi à atteindre le marché occidental, car souvent jugés “trop de niche”. On pourrait citer Love Plus, un simulateur de petite amie virtuelle, sorti uniquement au Japon. Ce jeu fait beaucoup parler de lui car certains joueurs Japonais se marient avec leurs femmes virtuelles.

Les thématiques de l’amour

Bien que dans beaucoup de jeux, la vision de l’amour est très standard, il existe de plus en plus de jeux qui offrent des lectures différentes de l’amour. Dans Catherine par exemple on suit l’aventure d’un jeune homme qui va devoir choisir entre deux femmes pour qui il a une attirance. Dans Emily Is Away, le jeu nous apprend que le “happy ending” n’est pas forcément celui que l’on attend. Il existe d’autres exemples montrant que l’amour, comme n’importe quel autre thème traité dans le jeu vidéo, peut avoir plusieurs lectures et plusieurs approches. On ne peut qu’espérer que les jeux vidéo nous proposent d’autres expériences sur l’amour, rivalisant d’inventivité et d’originalité ainsi que d’inclusivité, comme dans Assassin’s Creed Odyssey, Mass Effect..., où le personnage principal peut avoir une idylle avec un autre personnage, quelque soit son genre.

En parlant de thématiques de l’amour, on peut aussi parler d’histoires d’amour, un peu plus… tragiques. Dans Shadow Of The Colossus, nous suivons l’histoire tragique de Wanda essayant de ressusciter sa bien-aimée, ou l’idylle entre Zack et Aerith dans Crisis Core: Final Fantasy VII. Le choix de sortir des histoires d’amour qui se finissent bien, montre une certaine volonté de rendre les histoires plus complexes et vraisemblables, en mettant une distance entre leurs intrigues et les “happy ending” que l’on voit généralement.

Au final quelle place occupe vraiment l’amour dans le jeu vidéo? A mon sens, je dirais que cette thématique prend une place plus importante et c’est bénéfique. Je me rappelle encore de ce sentiment d’accomplissement lors de la scène au lac Macalania dans Final Fantasy X qui est pour ainsi dire l’apogée de la relation entre Tidus et Yuna. L’idylle n’était plus un prétexte, mais un élément essentiel de l’histoire, rendant le récit plus mature. Pourtant j’ai l’impression que ce n’est pas totalement le cas. Représenter des émotions tels que l’amour et les sentiments reste très complexe et généralement les développeurs auront tendance à utiliser des moyens très simplifiés pour expliciter l’amour “Je l’aime donc je l’embrasse ou je couche avec”. Ce qui prouve encore qu’il y a encore du chemin à faire, dans la représentation “juste” de l’amour dans ce médium. Pour autant rien n’est perdu et je suis certain que bientôt on aura à l’instar des comédie sentimentales, des jeux qui traiteront avec justesse ces thématiques et cela amènera de plus en plus des personnes à s’intéresser au jeu vidéo.

Et vous, pensez-vous que l’amour est un thème intéressant dans le jeu vidéo ? Appréciez-vous une romance dans les jeux auxquels vous jouez ?

 

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee