Une Finale des LCS EU que Paris n'oubliera pas

Une Finale des LCS EU que Paris n'oubliera pas

Une Finale des LCS EU que Paris n'oubliera pas

La scène eSport française a eu la chance d'accueillir les 2 et 3 septembre dernier, les finales des LCS EU (League Of Legends Championship Series Europe pour ceux et celles qui ne s'y connaissent pas) ! En effet, la petite finale (le match qui départage la 3ème place) ainsi que la grande finale se sont déroulées dans notre belle capitale qu'est Paris à l'Accor Hotel Arena. Sur l'espace de 2 jours, la salle a accueilli plus de 20 000 personnes pour regarder cette finale de League Of Legends qui était d'ailleurs retransmise en direct live dans le monde entier. Le samedi 2 septembre, Fnatic et H2K se sont partagés l'affiche pour le match de la 3ème place. Le lendemain, la grande finale départageait Misfits et les tenants du titre, G2. Ayant été à l'évènement, je me devais de faire un petit live report personnalisé pour Game'Her, alors le voici !

Des duels au sommet pour les LCS EU !

Lors de la petite finale, nous avons eu la chance d'assister à un véritable duel entre Fnatic et H2K car la 3ème place s'est jouée en 5 matches ! Les deux équipes se sont fortement battues pour la victoire, bien que le public affichait une préférence pour Fnatic. Une ambiance fairplay régnait dans la salle pour soutenir les 2 équipes et c'est justement ce qu'on apprécie dans l'eSport. Finalement, Fnatic a remporté la victoire lors de la manche décisive grâce à une très belle percée de Rekkles.

Le lendemain, Misfits et G2 se disputaient la finale pour remporter le précieux titre de champion d'Europe de cette saison. G2 n'a quasiment pas laissé de chance à Misfits, puisqu'ils se sont imposés 3-0 et ont donc remporté leur 4ème titre consécutif de champion d'Europe. Bravo à eux !

Des émotions fortes partagées

Le samedi 2 septembre, Rekkles a reçu le prix du meilleur joueur de la saison avec une grande émotion. Fnatic ayant perdu aux portes de la finale contre Misfits, Rekkles a partagé sa déception en disant qu'il aurait aimé que Fnatic se retrouve en finale avec G2 et ainsi se battre pour le titre de champion d'Europe. Cependant, on ne peut que souligner la saison extraordinaire de Rekkles avec des stats excellentes ! Voilà un prix bien mérité et le public a su faire honneur à ce joueur en l'encourageant fortement dans la salle à coup de : Rekkles ! Rekkles ! Rekkles !

En parlant d'émotion, le public français est réputé pour faire vibrer la scène eSportive lors des manifestations et la France a su se montrer à la hauteur de sa réputation. En effet, la salle a résonné aux cris de guerre et au son des clappers distribués par les organisateurs pour encourager aussi fort que possible les équipes présentes sur ces 2 jours. Lutti de O'Gaming ainsi que Romain Bigeard, manager de Unicorn Of Love (déguisé en Baguette Man pour l'occasion), ont su mettre le feu dans la salle grâce à leur bonne humeur communicative. Petite anecdote, Lutti a lui-même avoué avoir eu un énorme trou de mémoire lors de la finale où il ne savait plus le nom de la 2ème équipe ! (Pour voir la vidéo, c'est ici)

Et le public féminin dans tout ça ?

Cet évènement a été une agréable surprise pour beaucoup également en terme de mixité. On a vu un public assez mixte sans pour autant parler de parité parfaite. Beaucoup de femmes étaient présentes dans le public pour suivre ces finales des LCS à Paris. Zaboutine, casteur sur le live anglais de League of Legends pour l'évènement, l'a également tweeté après l'évènement en disant être agréablement surpris par ce changement dans le monde de l'eSport. Le public de joueuses s'assument plus qu'il y a quelques années où il y avait toujours une certaine peur du jugement. Aujourd'hui, on remarque une sorte de libération du joueur qu'il soit féminin ou masculin !

Bien que les femmes soient encore minoritaires, on constate une évolution intéressante que cela soit dans les consommateurs d'eSport (à savoir les spectateurs) que dans les acteurs ! En effet, lors de cet évènement on a eu la chance de voir sur le devant de la scène deux femmes : Eefje Depoortere alias Sjokz (animatrice) et Laure Valée alias Bulli (journaliste/animatrice). Laure, encore assez nouvelle dans le monde de l'eSport, a été très remarqué pour avoir montré son professionnalisme avec les joueurs. On souhaite bien évidemment voir de plus en plus de femmes s'investir dans le secteur de l'eSport comme elles l'ont fait. Quelques femmes de l'ombre étaient également présentes en backstage et on apprécie tout autant leur travail dans le monde de l'eSport.

Nous pouvons donc dire que les finales des LCS EU à Paris ont su marquer le coeur des adeptes de League of Legends, des passionnés d'eSport. En plein débat sur la place de l'eSport aux jeux olympiques, cet évènement a su montrer ses points forts en offrant un show exceptionnel, avec un public d'exception. L'eSport a un bel avenir devant lui et des acteurs qui se multiplient pour la réalisation de projets de grandes envergures. On espère revoir des évènements comme celui-ci prochainement en France et pourquoi pas avec d'autres jeux de la scène eSportive.

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee