Pourquoi tous les rédacteurs devraient jouer aux jeux vidéo

Pourquoi tous les rédacteurs devraient jouer aux jeux vidéo

Pourquoi tous les rédacteurs devraient jouer aux jeux vidéo

En tant que joueuse et rédactrice, j’ai pu au fil du temps constater de nombreuses similitudes entre le scénario d’un jeu vidéo et celui d’un film ou encore d’un roman (même s’il existe effectivement des différences). Concrètement, dans un jeu vidéo il y a en plus le facteur du libre arbitre du joueur qui nous empêche d’avoir un scénario linéaire comme dans un film ou un roman, ce qui rend donc l’écriture du scénario d’un jeu vidéo un peu plus complexe.

Puisque les jeux vidéo et l’écriture des jeux vidéo évoluent en permanence, les scénarios présentent de plus en plus de possibilités en matière de choix, de dialogues mais aussi de “mini-histoires annexes”. Nous pouvons dire que les jeux vidéo vont essayer de refléter davantage la vie réelle que lorsque nous lisons un roman ou que nous visionnons un film.

Pour illustrer ce que je viens d’expliquer, on peut prendre l’exemple du jeu Life is Strange qui est basé essentiellement sur la narration mais qui est aussi conçu pour dépendre des choix des joueurs. Ainsi les choix que vous faites dans le jeu vont avoir des conséquences sur l’histoire mais aussi sur votre personnage ou bien même sur les personnages secondaires. Contrairement à un roman où ce que vous lisez ne changera pas (excepté pour les “livres dont vous êtes le héros”), ou à un film où on est simple spectateur.

Mais comment peut-on appliquer ces concepts pour écrire un article qui s’apparente plus à l’écriture d’un roman ?

La création d’un monde

Dans la conception d’un jeu vidéo, la création du “monde” dans lequel va se dérouler le jeu est indispensable. Que serait League of Legends sans la faille de l’invocateur ? Que serait The Legend of Zelda sans le Royaume d’Hyrule ? Le monde, c’est ce qui va donner envie aux gens d’explorer l’univers et de jouer à votre jeu. De même si on prend les oeuvres littéraires, il n’y aurait pas sans Poudlard la saga d’Harry Potter que l’on connaît serait complètement différente.

C’est pourquoi en tant que rédacteur il faut prendre le temps de développer un “monde” pour mieux plonger le lecteur dans l’article et dans l’histoire qu’on veut lui raconter.

Une histoire portée par des conflits

Le conflit est le moteur parfait pour pouvoir raconter une histoire, c’est même un des éléments principaux pour la conception du schéma narratif :

  • Situation initiale
  • Elément perturbateur (= conflit)
  • Péripéties
  • Elément de résolution
  • Situation finale

C’est aussi ce qui motive un joueur à commencer un jeu vidéo, les éléments perturbateurs et l’envie d’apporter des éléments de résolution.

En appliquant un conflit dans votre article, vous donnez envie au lecteur de lire la suite pour voir comment il va être réglé ou comment le lecteur va pouvoir le régler. Chez Game’Her, nous avons la chance d’avoir nos articles en lien direct avec des notions de conflits avec par exemple l’article sur le “Gender Marketing” ou encore sur “L’esport : un sport à part entière ?”. L’idée est aussi d’amener un débat dans vos articles, parce que vous pouvez tout à fait ne pas être en accord avec ce qui a été dit (ce qui provoque un autre conflit) et amène donc des éléments de résolution.

Savoir exploiter les émotions

L’exploitation des émotions dans les jeux vidéo est sûrement, et de loin, le meilleur exemple en la matière. Les scénaristes savent jouer avec nos émotions tout au long d’un jeu, et nous connaissons bon nombre de production qui nous ont fait rire, sourire, pleurer, crier, nous ont laissé dans l’incompréhension, dans l’incertitude, nous ont fait peur et ainsi de suite.

Pour pouvoir plonger un lecteur dans un article c’est exactement la même chose, il faut savoir jouer avec ses émotions. Un article qui fera ressortir des émotions sera forcément plus engageant et donnera davantage envie aux lecteurs de se plonger dedans et de le partager ou bien même d’y participer.

Toujours garder votre public en tête

Sans doute une des meilleures astuces pour un rédacteur, toujours garder sa cible en tête. Si les studios de développement peuvent passer des mois voire des années pour développer un jeu vidéo, c’est avant tout pour que les joueurs passent de bonnes heures devant et reviennent acheter les opus suivants. En tant que rédacteur c’est exactement ce que l’on recherche, nous souhaitons que nos lecteurs passent un bon moment et apprécient revenir lire nos autres articles.

Etudier comment s’écrit un jeu vidéo et essayer d’écrire un scénario par soi-même est un excellent exercice pour s’entraîner. Écrire des articles en s’appuyant sur les concepts des jeux vidéo peut s’avérer complexe, mais l’engagement des lecteurs n’en sera que meilleur.

Et vous, avez-vous déjà essayé d’écrire un scénario de jeu vidéo ? Ou un article en ayant appliqué les principes de l’écriture d’un jeu vidéo ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaires !

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee

Noëlie
Noëlie

Lorem ipsum