TrackMania Cup 2019, point de vue d'un duo amateur

TrackMania Cup 2019, point de vue d'un duo amateur

TrackMania Cup 2019, point de vue d'un duo amateur

Cela fait maintenant 7 ans que la TrackMania Cup existe. Les trois premières éditions se sont déroulées totalement en ligne, avec la victoire de Koenz lors de la première et celles du canadien Carl.Jr sur les deuxième et troisième. Lors de sa première en salle, en 2016, la TrackMania Cup s’est invitée à Paris dans la grande salle du Grand Rex, rassemblant pas moins de 2700 personnes pour assister à la victoire de l'espagnol JaviFlyer. S’en suivront les passages à l’Amphithéâtre 3000 de Lyon en 2017 puis au Zénith de Toulouse en 2018 devant respectivement 3200 et 5100 personnes, présentes pour assister à deux victoires consécutives de Carl.Jr.

L’année 2019 est la première qui voit les joueurs participer en duo. À cette occasion, la TrackMania Cup s’invite au Zénith de Strasbourg devant près de 7800 personnes assistant à la consécration du duo Carl.Jr - Bren, donnant son 5e titre au premier et sa première victoire au second.

https://youtu.be/wHk9cloiW2Y

Les qualifications

Pour cette première année de la TrackMania Cup en duo et après avoir hésité à participer aux deux éditions précédentes, Kiremya et moi-même nous sommes lancés le défi de passer la première phase des qualifications. Quitte à tenter l’aventure, nous avons décidé de le faire en représentant Game’Her. Le but était donc de terminer parmi les 600 meilleurs joueurs de la compétition en totalisant moins de 300h de jeu à nous deux. Répartis sur 20 serveurs, l’objectif est donc de finir au moins 30e du serveur.

Les sessions d'entraînement ont été nombreuses, le plus dur étant de ne faire l’impasse sur aucune des cartes. Mais voilà qu’arrive le moment fatidique, réveil de bonne heure et entraînement d’appoint pour Kiremya, réveil tardif et échauffement de dernière minute pour moi. La pression commence à monter, la compétition est lancée et nous voilà à nous encourager mutuellement en pestant chacun sur nos propres erreurs parce que, je cite : « Arrgh ! C’est ma map, j’peux pas rater ça ! ». Le duo est très intéressant sur ce point, vous êtes dépendants de la performance de votre coéquipier, mais vous êtes aussi là pour l’encourager et le réconforter en cas de contre-performance.

C’est ainsi que notre duo se remet d’une mauvaise passe pour aller chercher le plus de points possible. Le dernier round sonne la fin de la première phase de qualifications, mais la pression ne retombe pas. Suite à un bug dans le comptage des points, les résultats de notre serveur peinent à arriver… Sur l’ensemble des 20 serveurs, la moyenne de points du 30e duo s’établit autour des 2700 points. Nous sommes donc confiants avec près de 2900 points engrangés.
Mais les résultats tombent et nous nous classons 31e de notre serveur… Après investigations et sur les 20 serveurs mis en place, nous nous sommes retrouvés dans l’un des 4 serveurs les plus durs de ces qualifications. Mais la fierté d’avoir atteint cette place surpasse notre déception et Kiremya et moi sommes tous deux très contents d’avoir pu représenter Game’Her sur cette compétition.

Deux jours de qualifications passants, les 16 finalistes sont répartis dans les deux groupes  suivants :

noms des demi-finalistes de la TrackMania Cup 2019

Les 16 demi-finalistes, répartis dans 2 groupes

Les défis

Comme chaque année, des défis sont venus pimenter la compétition et ont apporté leur lot de rebondissements au show.

Le premier que l’on a vu était « You and I ». Son principe est simple : 2 joueurs, 1 périphérique (clavier ou manette). Le choix était donc stratégique, étant donné que seul un des deux joueurs engendrait des points durant le défi.
Le deuxième défi était « Switch ». Cette fois, les deux joueurs faisaient leur course, mais dès qu’un Checkpoint était franchi, le joueur le plus en avance devait attendre que son coéquipier franchisse lui aussi le Checkpoint afin d’échanger leur place et de repartir chacun sur l’ordinateur de l’autre.
Le troisième défi, « Be My Guide », permettait à nouveau à un seul joueur d’aller chercher des points, mais celui-ci avait les yeux bandés. Pendant ce temps, son coéquipier devait lui donner des instructions orales afin de le guider jusqu’à la fin de la carte.

Tous ces défis ont été joués durant les phases finales de cette TrackMania Cup 2019, alors venez avec moi, on va voir tout ça de l’intérieur !

Les phases finales

Tout commence devant les portes du Zénith sous un soleil de plomb, dans une chaleur étouffante, mais c’est armés d’un courage à toute épreuve - et surtout de parasols et de bouteilles d’eau - que nous attendons l’ouverture des portes. La légende dit que les plus courageux - ou ceux avec les meilleurs parasols - seront même venus dès 8h le matin pour guetter les meilleures places du Zénith.

16h, ouverture des portes.
Il est enfin l’heure pour nous de quitter un environnement chaud et sans air… pour en rejoindre un autre ! Encore deux heures d’attente, mais c’est l’occasion de croiser les différents invités sur place (MoMaN, Sardoche, Dach, etc.) et d’aller vider notre bourse au stand de goodies. Quelques dizaines de minutes avant le début du show, on aura eu le droit à un Lutti très en forme pour chauffer la salle. Pas forcément malin par 40°C et devant une salle de 7800 personnes, m’enfin.

18h, le show commence.
L’occasion pour nous d’avoir un premier aperçu de la grande scène du Zénith de Strasbourg. Après une vidéo d’intro déjantée et un jeu de lumière millimétré, le maître de soirée fait son entrée sous le feu des projecteurs. La première chose qui m’a frappé, étant pour la première fois au coeur de l’événement, est l’énergie présente dans la salle. Tout le monde se lève à l’unisson lors des moments forts, les cris de joie fusent lors de la qualification de certains et la déception se fait entendre lorsqu’un joueur échoue aux portes de la libération. Même si chaque personne avait ses chouchous, toute la salle donnait de sa voix lors de la réussite d’un des joueurs sur scène. On saluera d’ailleurs Michel en régie, qui aura su galvaniser la salle lors d’un problème technique en usant de ses talents de régisseur.

Après deux demi-finales très serrées, Revolution, Matt, Pac, Aurel, CarlJr, Bren, Papou et Cap se qualifient pour la grande finale de la TrackMania Cup 2019. La salle aura vibré plus d’une fois avant de voir CarlJr et Bren, de l’équipe Solary, soulever ensemble leur coupe. C’est le duo Gamers Origin Red composé de Pac et Aurel qui prendra la deuxième place de cette compétition.

Mais cette consécration ne sera pas le bouquet finale de cette soirée, la suite nous réserve encore une bonne surprise.

Photos et noms des 4 meilleurs duos

Solary, équipe gagnante de la TrackMania Cup 2019

La TrackMania Cup 2020 : retour à Paris

https://youtu.be/UonO00F9Wfg

La TrackMania Cup s’invite à Bercy pour sa 8e édition, en 2020, avec pour objectif de remplir cette salle mythique de 14 500 places !
Ce sont 10 000 places qui sont vendues le 4 juillet, soit moins d’une semaine après l’annonce. On notera notamment que dans la soirée du 29 au 30 juin, le nombre de places vendues pour Bercy a dépassé la capacité du Zénith de Strasbourg.
C’est déjà un sacré bond pour ce genre de compétition de pouvoir remplir une salle comme Bercy, l’occasion peut-être de faire bouger les moeurs et de rendre le jeu vidéo de plus en plus attractif à ceux qui ne le consomme que très peu.

Cette édition sera peut-être l’occasion pour Kiremya et moi de nous améliorer et de pousser l’image de Game’Her encore plus haut sur TrackMania, qui sait ?
Dans tous les cas, on se donne rendez-vous en 2020 pour suivre cet incroyable événement dans la mythique salle de Bercy, serez-vous de la partie ?

infographie de la TrackMania Cup 2019

Infographie de la TrackMania Cup 2019


Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/ZeratoR#ZrT_TrackMania_Cup
https://twitter.com/zeratorsc2
https://www.youtube.com/user/ZeratoRSC2
https://twitter.com/AccorH_Arena/status/1145712134980079616

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee

LuckyiD
LuckyiD

Force Wielder. Animus Enthusiast. Movie Fan. Science Lover.