Céleste, ou le dépassement de soi

Céleste, ou le dépassement de soi

Céleste, ou le dépassement de soi

Céleste est un jeu vidéo de plateforme développé et édité par le studio Matt Makes Games, composé de Matt Thorson et Noel Berry. Le jeu fut originairement créé en 4 jours pour la console Pico-8, lors de la Pico-8 Game Jam de 2015 et est toujours disponible en téléchargement gratuit. Il fut repris rapidement par l’équipe avant de devenir le platformer difficile que l’on connaît aujourd’hui.

 

Madeline est le personnage principal du jeu. Elle souhaite grimper le mont Céleste pour se prouver qu’elle en est capable, mais de nombreux obstacles lui barrent le chemin. Mais ce qui la freine le plus lors de cette ascension est à l’intérieur d’elle-même : l’anxiété et le stress.

                                                                                                 

Comment vaincre l’anxiété

Badeline est la représentation du côté sombre de Madeline, ce qu’elle essaye de combattre et de surmonter depuis tout ce temps : le stress, l’anxiété, mais aussi la peur. Badeline incite Madeline à abandonner dès leur première rencontre, mais cette dernière refuse de se laisser dicter sa conduite et continue son ascension. Tout au long de l’aventure, Madeline essaye de fuir son côté sombre et de s’en libérer ; en vain. Badeline la rattrape toujours pour lui rappeler qu’elle ne peut pas s’émanciper si facilement, son anxiété est une partie intégrante de sa personnalité. Ce n’est que plus tard dans le jeu que Madeline comprend qu’elle ne doit pas fuir sa partie sombre, mais l’accepter et coopérer avec elle. Elle doit admettre qu’elle a une maladie, et s'adapte afin que cette anxiété ne soit plus un frein à ses objectifs. Elle se met alors à poursuivre son double maléfique, qui est d’ailleurs effrayé à l’idée que Madeline ne soit plus sous son emprise. Petit à petit, elle repousse ses peurs et son anxiété, pour ne faire plus qu’une avec Badeline.

Elle débloque une nouvelle compétence, le double-saut. Ensemble, Madeline et Badeline sont plus fortes et ont accès à plus d’endroits qu’auparavant. Madeline a alors réussi à vaincre sa maladie mentale. Ce qui l’empêchait de progresser lui permet désormais d’être plus forte.

 

Lorsque je débutai le jeu, je pensais que la grand-mère, qui se moque de nous quand on annonce que nous allons gravir le Mont Céleste, représentait tous ceux qui ignorent que les maladies mentales existent ou ceux qui s’en moquent en disant que «ce n’est rien» ou que la personne « fait son intéressante ».

En vérité il s’agit plutôt d’un guide ou d’un thérapeute, qui reconnaît la maladie mentale de Madeline et n’est pas étonnée de voir Madeline et Badeline ensemble. Tout au long de l’aventure, elle nous conseille et nous rassure sur le combat que nous menons.

 

Theo, quant à lui, est notre ami qui ignore comment nous aider mais fait tout ce qui lui est possible. Il nous accompagne tout au long du combat tel qu’un ami le ferait. Un des meilleurs exemples de cette situation survient lors de la montée en télécabine.


Selfie de Theo et Madeline

Pendant la montée, la télécabine semble s’arrêter soudainement. Madeline développe rapidement en crise de panique alors que Theo reste calme et patient. Nous comprenons alors que la télécabine ne s’est pas arrêtée, c’est l’esprit de Madeline qui lui joue un tour.  

La scène est terrifiante et perturbante pour nous faire comprendre que, même si cela se passe dans l’esprit de Madeline,  la crise de panique est réelle et il ne faut pas la prendre à la légère.

Et c’est ce qui est difficile avec les crises de panique. Ceux qui ne les subissent pas ne comprennent pas ce qui peut les déclencher et ce que la personne touchée ressent. Une même situation ne crée pas les mêmes émotions pour tout le monde, et cela peut être difficile à comprendre.

  

La difficulté, nécessaire à la compréhension du dépassement de soi.

Dans Céleste, Matt Thorson évoque sa propre maladie mentale. Il évoque le stress et l’anxiété qu’il ressent face à la réussite de ses jeux, de peur de perdre ses amis développeurs de toujours. Il ne veut pas forcément faire un jeu qui se vend, il souhaite juste continuer à faire des petits jeux avec ses compagnons de code.

Céleste décrit cette émotion avec brio, mais explique aussi comment il est possible de surmonter ces blocages si personnels. Et si le jeu est difficile, c’est que le combat face à l’anxiété l’est aussi. Le jeu s’attend à ce que l‘on meurt et tombe de nombreuses fois mais aussi et surtout que l’on se relève. Chaque essai est une nouvelle chance de vaincre le niveau ou de résoudre nos problèmes. Vaincre la maladie est difficile, et le risque de rechuter est grand ; mais à force de se battre et d’essayer, tout est possible. Même parvenir au sommet du Mont Céleste.

Afin que l’expérience soit offerte au plus de joueurs possible, l’aventure est faisable en « mode assisté ». Mais le jeu nous prévient alors :

« Céleste est conçu pour être un jeu difficile, mais accessible. La difficulté est essentielle pour l’expérience de jeu, donc nous vous recommandons de jouer sans le mode assisté si c’est la première fois que vous jouez au jeu. Cependant, nous comprenons que chaque joueur est différent. Si Céleste vous est inaccessible par sa difficulté, nous espérons que le mode assisté vous permettra d’en profiter. »

 
La difficulté est alors justifiée par le message que le jeu souhaite convoyer. Est-elle alors un frein à l’accessibilité ?
Les crises de paniques et troubles mentaux ne doivent pas être ignorés. Même s’ils peuvent nous paraître exagérés vu de l’extérieur, ils existent et créent beaucoup de souffrance pour ceux qui les subissent. Si vous connaissez une personne concernée, accompagnez-la dans son combat et elle en sera reconnaissante.

 


Sources : 

Celeste's Candid Portrayal of Mental Illness, par Conjecture

Celeste Classic, par Matt Thorson et Noel Berry

Celeste & the Struggles of Mental Illness | Storyteller's Notebook, par TravenTalks

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee

Kiremya
Kiremya

Amateur de Rogue-like et de TCG. Fan d'horreur. Les ratons laveurs domineront l'Internet.