Créer un jeu vidéo sans expérience, c’est possible !

Créer un jeu vidéo sans expérience, c’est possible !

Créer un jeu vidéo sans expérience, c’est possible !

Quand nous parlons de création de jeux vidéo, nous pensons avant tout aux grands studios de développement de jeux vidéo comme Ubisoft, EA Games, etc mais aussi aux studios de jeux indépendants. Toutefois ce qu’on oublie c’est que n’importe qui peut créer un jeu vidéo ! Quelque soit votre niveau et vos compétences, votre sexe et votre âge, vous pouvez créer un jeu vidéo. Alors oui, cela sera compliqué, mais croyez-moi ça vaut le coup ! Créer un jeu vidéo c’est comme apprendre à faire du vélo, c’est en faisant, en échouant et en s’améliorant que l’on y arrive.

Les étapes de développement d’un jeu vidéo

Pour concevoir votre jeu il est nécessaire de suivre quelques étapes : définition du concept, création du jeu, tests du jeu, commercialisation et communication du jeu. Cet article n’a pas pour vision d’être un tutoriel pour créer un jeu vidéo, mais plutôt un ensemble de conseils et d’outils qui vous seront utiles et qui vous motiveront pour vous lancer dans la création de votre premier jeu vidéo.

1. La définition du concept

La première étape de la création d’un jeu vidéo passe par le concept. Le concept c’est vos mécaniques de base, quel est le type de jeu (RPG, MOBA…), quelles sont les interactions entre joueurs réels et PNJ, le contexte ainsi que le scénario.

Pour mettre en place le concept, chacun possède sa propre méthode. Toutefois voici quelques astuces pour vous aider :

  • L’accroche : Quel est le plus qui rend votre jeu génial et unique ? C’est sûrement la première chose que vous devez écrire, puisque cela vous permettra d’avoir une vision plus précise de ce que vous voulez que votre jeu devienne. Votre jeu est-il stimulant ? un reboot ? un jeu complètement nouveau ?
  • Les mécaniques : Que fait votre joueur et dans quel but ? Avec qui interagit-il ? Quelles sont les touches utilisées pour dialoguer ou bien pour se déplacer ? A vous de définir quelles seront les combinaisons de touches utiles pour vos futurs joueurs.
  • Le récit : chaque jeu possède sa propre histoire, que celle-ci soit définie ou non (parfois elle se construit en fonction des choix du joueur comme dans Life Is Strange). Votre histoire peut par exemple, être simplement des chiffres à classer dans un ordre croissant comme pour le jeu 2048.
  • L’ambiance : un jeu a toujours des effets visuels et sonores. Et ce sont ces effets qui donnent aux joueurs la possibilité de se faire une première impression sur le jeu. A vous donc de déterminer si votre jeu sera entièrement en pixel art avec des sons 8-bits ou bien un look moderne avec de la musique classique.

A vous de voir la façon dont vous souhaitez définir votre concept, vous pouvez rejoindre des hackathons (des GameJam) proposant de travailler en groupe ou seul sur un jeu vidéo, ou bien vous pouvez noter des sources d’inspirations qui vous aideront.

2. La création du jeu

Maintenant que vous avez votre concept vous souhaitez le développer. Seulement voilà, vous ne savez pas coder. Pas de problème, cela s’apprend très facilement sur Internet. Et il existe aussi des tas de logiciels (gratuits et payants) qui vous permettront de réaliser votre jeu vidéo comme Unity, Unreal Engine, Corona, GameMaker Studio….

Maintenant vous voulez passer à la partie visuelle. Avant toute chose, il n’est pas important de savoir dessiner, en effet on peut tout à fait créer un jeu très joli et attirant avec seulement des formes géométriques basiques et des couleurs homogènes. Si vous savez dessiner ou manier un logiciel de dessin et/ou de 3D (comme Photoshop, Gimp, Maya…) ça ne peut être qu’un plus pour vous  ! Après il faut savoir qu’il existe des images libres de droits mais aussi des éléments pour vos jeux disponibles gratuitement en ligne. Le son peut sembler la partie la plus simple mais ce n’est pas forcément le cas. Car si l’audio peut faire des merveilles, il peut tout autant vous ruiner une expérience utilisateur. Pour cela, à vous de déterminer quelle ambiance vous souhaitez donner à votre jeu, puis allez faire un tour sur des sites comme Soundcloud, Incompetech ou Bensound pour trouver des sons libres de droits. Une fois que vous avez tous les éléments, il vous suffit de les assembler ensemble, pour cela il faudra utiliser votre logiciel qui vous permettra de rendre votre jeu vivant !

3. Les tests du jeu

Maintenant que vous avez votre jeu vidéo, il vous faut le tester. Vos proches seront vos meilleurs testeurs, alors montrez leur votre jeu, demandez leur d’y jouer et de noter toutes formes de bugs, problèmes et choses que vous pourriez améliorer. N’hésitez pas à consulter des ressources (livres, vidéos, podcasts, …) qui vous permettront de mieux comprendre sur quels niveaux vous pouvez apporter des améliorations. Vous pouvez aussi lancer votre jeu en alpha ou en bêta pour obtenir des retours de joueurs plus facilement.

4. La commercialisation et la communication du jeu

Votre jeu est maintenant terminé et testé. Il ne vous reste donc que la dernière étape : la commercialisation et la communication ! Cela peut s’avérer compliqué lorsque l’on ne sait pas par où commencer. Tout d’abord il faut regarder auprès des plateformes de jeu comme Steam, Itch.io, Gog, Origin, Armor games, Kongregate… qui vous permettront de publier vos jeux (gratuitement ou non). A vous de voir si vous souhaitez que votre jeu soit gratuit, avec des achats en jeu, des DLC, des publicités… Après, à vous de contacter des bloggers, des vidéastes, des journalistes jeux vidéo et de vous rendre à des festivals de jeux vidéo pour faire la promotion de votre tout nouveau jeu ! Bien entendu, faites aussi de la promotion sur les réseaux sociaux comme sur Reddit, Facebook, Twitter, etc., n’importe quel endroit qui vous permettra de faire connaître votre jeu.

Conclusion

Alors oui, créer un jeu vidéo en indépendant ce ne sera vraiment pas simple et encore moins quelque chose qui se fera en un claquement de doigts. Cela pourra prendre des semaines voire des mois pour enfin réussir à montrer un jeu sympathique à vos proches. Toutefois ce n’est qu’avec de la persévérance et de la motivation que vous y arriverez ! Vous trouverez un témoignage de Lola Guilldou, aka La développeuse du dimanche, qui a voulu créer un jeu vidéo en indépendant et qui a donc réalisé un journal de bord pour que vous puissiez suivre l’évolution de son jeu, en cliquant sur ce lien.

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee

Noëlie
Noëlie

Lorem ipsum