La structure de tournoi

La structure de tournoi

La structure de tournoi

Game’Her a annoncé il y a peu le Game’Her Challenge, un tournoi sur League of Legends (LoL) qui se veut porteur de bienveillance, de dépassement de soi et vecteur de mixité dans l’esport. Je vous invite très fortement à lire l’article d’annonce du tournoi afin d’en connaître les modalités.

Pour organiser un tournoi, il faut d’abord trancher sur sa structuration. Loser Bracket, élimination directe, phases de poules, tant de termes et de concepts parmi lesquels choisir. C’est ce que nous allons découvrir ensemble.

La plupart des tournois récents arborent un Loser Bracket, à l’instar des Worlds de League of Legends ou encore des RLCS (Rocket League Championship Series). Le Game’Her Challenge sera lui aussi structuré de la sorte. Son principe est expliqué dans l’article d’annonce, mais nous allons y revenir un peu plus en profondeur.

Toutes les équipes étant arrivées en phases finales commencent leur aventure dans le Winner Bracket (voir : WB Round 1). Tant qu’une équipe gagne, elle conserve sa place dans le Winner Bracket, jusqu’à accéder à la finale du tournoi. Si une équipe perd une rencontre, elle est reléguée au Loser Bracket, mais n’est pas éliminée ! Par contre, une fois arrivé dans le Loser Bracket, l’erreur n’est plus permise, une équipe qui perd sa rencontre doit définitivement s’incliner et quitter la compétition. Dans un premier temps, les rencontres ne se déroulent que sur un match, puis, arrivé en demi-finale (voir LB 3.1 ; LB Final ; WB Final), les rencontres se dérouleront en Best Of 3 (BO3). La grande finale (voir : Grand Final) se déroulera quant à elle en BO5 ! L’entièreté des phases finales ne peut se dérouler avec plusieurs matchs par rencontre en raison du temps conséquent que cela demanderait.

Revenons rapidement sur la notion de « Best Of ». Lorsqu’une rencontre se joue en BO3 par exemple, on peut jouer jusqu’à 3 matchs dans la rencontre. Est déclarée vainqueur l’équipe qui gagne 2 matchs sur les 3. Ainsi, si l’équipe adverse ne gagne aucun match, le BO se termine à l’issue du deuxième match.

Ainsi, seules les équipes ayant gagné toutes leurs rencontres s’affrontent dans le Winner Bracket, et seules les équipes ayant perdu une fois se rencontrent dans le Loser Bracket. Un cas particulier se présente alors, la finale oppose une équipe n’ayant jamais perdu, car venant du Winner Bracket, et une équipe ayant perdu une rencontre, car venant du Loser Bracket. Il faut donc permettre à l’équipe venant du Winner Bracket de perdre une rencontre, par souci d’équité.
On peut donc assister à un Bracket Reset, dans le cas où l’équipe du Loser Bracket parvient à remporter la finale. L’autre équipe ayant le droit de perdre une fois, on rejoue la rencontre afin d’honorer son droit. L’équipe venant du Loser Bracket doit en fait gagner une première fois afin de porter l’équipe adverse au même nombre de défaites qu’elle, pour ensuite seulement jouer la réelle finale du tournoi. Il faut en quelque sorte « réinitialiser » la rencontre, d’où le nom Bracket Reset.

 

Le format d’arbre avec un Loser Bracket est souvent utilisé dans le Versus Fighting. En plus de laisser une deuxième chance aux équipes qui perdent, on peut également assister à des remontées incroyables jusqu’en finale de joueurs perdant lors du premier tour. Cet aspect spectacle est aussi à l’origine de notre choix.
- addenda, reponsable du pôle Event

 

Cependant, avant d’accéder aux phases finales, il faudra tirer son épingle du jeu lors de la phase de poules. Round Robin de son nom technique, ces phases permettent de sélectionner les 8 équipes qui auront leur place lors des phases finales. Réparties dans 8 poules de 4 équipes, les équipes s’affrontent lors de rencontres en BO1 (Constituées d’un seul match). Au cœur d’une même poule, chaque équipe rencontre deux fois chaque adversaire, on appelle donc ce format le Double Round Robin.

La décision de n'avoir que des rencontres en BO1 est motivée majoritairement par une problématique de temps. Le nombre de matchs à jouer étant élevé, les rencontres doivent s’étaler le moins possible dans le temps. À l’inverse, plus on progresse dans l’arbre final, plus il est possible de prendre le temps d’avoir des rencontres plus longues. Cela permet aux équipes d’avoir plus d’une chance lors d’une rencontre et de limiter les facteurs de réussite ou d’échec. Ainsi, si une équipe accuse un manque de motivation, un manque de concentration, ou toute autre contre-performance, elle peut rebondir et exposer son véritable potentiel.

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee

LuckyiD
LuckyiD

Force Wielder. Animus Enthusiast. Movie Fan. Science Lover.