Les salons de jeux vidéo #2 : la BlizzCon

Les salons de jeux vidéo #2 : la BlizzCon

Les salons de jeux vidéo #2 : la BlizzCon

Depuis 2005, Blizzard rassemble sa communauté autour d’un événement majeur, la BlizzCon. Peu d’éditeurs et développeurs peuvent se vanter d’avoir leur propre convention. Mais Blizzard a su démontrer depuis plus de 20 ans son savoir-faire dans l’industrie du jeu vidéo, rassemblant et fédérant de nombreux joueurs à travers le monde, toujours à l’affût de nouvelles annonces. La BlizzCon est désormais le rendez-vous annuel du studio américain et de ses joueurs, cette année elle se tenait du 1er au 2 novembre.

Historique : L’événement d’un titan du marché

La BlizzCon est organisée depuis 2005, en Californie à Anaheim, au Anaheim Convention Center. À cette époque, le studio est déjà leader du marché PC avec la trilogie Warcraft, Diablo I et II ainsi que StarCraft. World of Warcraft est sortie il y a à peine un an (2004) en Amérique du Nord et est le neuvième jeu numéro 1 des ventes de Blizzard. Le studio se porte mieux que jamais et la BlizzCon arrive donc à point nommé pour le plus grand plaisir des joueurs. Depuis ses débuts, l’événement se tient pratiquement chaque fin d’année (2006 et 2012 manquant à l’appel) et dure deux jours. Deux journées de show riches en annonces, en tests et en activités (cosplays, concerts, esport…).

L’événement se tenant exclusivement aux Etats-Unis, Blizzard a tenu, durant quatre éditions et hors du continent américain, la Blizzard Worldwide Invitational. Entre 2004 et 2007, la Corée du Sud a accueilli l’événement avant de laisser la France organiser la dernière édition en 2008 à Paris. Similaire à la BlizzCon, le show proposait de tester les prochains jeux en avant première, de participer à diverses activités et bien évidemment, de présenter de futurs titres. StarCraft II et Diablo III y ont respectivement été annoncés en 2007 et en 2008.


© Blizzard Entertainment

En chiffres : Peu nombreux, mais fidèles !

La BlizzCon, à l’image des nombreux autres salons de jeux vidéo, voit son nombre de visiteur croître au fur et à mesure. Pour sa première édition en 2005, 8 000 personnes sont au rendez-vous au Anaheim Convention Center. Jusqu’en 2009, le salon accueil peu à peu près de 20 000 visiteurs puis, entre 2010 et 2016, c’est environ 26 000 personnes qui franchiront les portes de la Blizzcon chaque année.

En 2017, Blizzard voit les choses en plus grand et profite d’une expansion du Convention Center pour désormais accueillir plus de 35 000 personnes. Depuis 2018, près de 40 000 visiteurs sont présents, sur place, afin de découvrir les nouveaux projets du studio californien. Précisons bien sur place, car plusieurs millions de personnes assistent virtuellement au show depuis 2009, grâce aux tickets virtuels, qui permettent notamment d’assister, en ligne, aux diverses conférences annexes à celle d’ouverture. Engagé dans la charité, Blizzard a, à plusieurs reprises, mis en vente des tickets limités dont les fonds étaient destinés à l’hôpital pour enfants du comté d’Orange, en Californie.


© Blizzard Entertainment

Les grandes annonces et présentations

Le prestige qu’a acquis Blizzard depuis plusieurs années fait de chacune de ses productions une relique auprès des joueurs. Il en résulte donc une attente énorme de la part de la communauté, surtout vis-à-vis des nouvelles annonce (nouveaux jeux, nouvelles extensions, nouvelles licences…). Depuis le lancement de World of Warcraft, un rendez-vous est par exemple pris tous les deux ans par les joueurs du MMORPG : l’annonce de la prochaine extension. Au niveau des licences, Blizzard est “enfin” sorti de sa zone de confort en 2014 en dévoilant son FPS Overwatch. En 2017, le studio a joué la carte de la nostalgie en présentant World of Warcraft Classic et a enchaîné dans le même registre en 2018 avec Warcraft III : Reforged. Cette même année est néanmoins restée douloureuse auprès des joueurs de Diablo, attendant désespérément le quatrième opus et “trahis” par l’unique annonce de Diablo Immortal sur support mobile. Mais tout vient à point à qui sait attendre, et cette année, Blizzard a sorti le grand jeu en dévoilant de bien belles choses, régalant tous ses publics !

De la suite à tout va !

La soirée d’ouverture de la BlizzCon 2019 a été riche en annonces mais a d’abord débuté par les excuses de J. Allen Brack, le PDG de Blizzard, à propos de la suspension du joueur Hearthstone, Blitzchung. Ce dernier avait exprimé son soutien aux manifestants à Hong Kong lors d’une compétition, allant à l’encontre du règlement. L’affaire avait fait le tour de la sphère esport et Blizzard en était devenu la bête noire. À travers ce discours d’excuses, Blizzard a assumé sa mal gérance de cet événement et compte bien ne plus reproduire ce genre d’erreur. Cette introduction à la BlizzCon était judicieuse afin de poursuivre dans de meilleures conditions.

Et quoi de mieux que de commencer par pardonner toute une communauté en annonçant enfin Diablo IV ! Blizzard le définit comme un retour aux sources. Sombre, sanglant, gothique, tous les éléments ont l’air d’être rassemblés pour plaire aux joueurs de la première heure. Le jeu a été présenté par un trailer cinématique de grande qualité, prouvant une énième fois le savoir-faire du studio en la matière, puis par un trailer de gameplay.

Trailer cinématique :

Trailer de gameplay / présentation :

Parmi les autres grosses annonces, qui dit deux ans depuis la présentation de Battle for Azeroth, dit nouvelle extension annoncée pour le MMORPG de Blizzard : World of Warcraft Shadowlands. Également introduite par deux trailers, un de cinématique, un autre de gameplay / présentation, les aventuriers pourront découvrir un nouveau royaume, celui des morts et des esprits. Comme à chaque nouvelle extension, celle-ci apportera son lot de nouveautés : races alliées, compétences, personnalisations, donjons, raids, etc.

Trailer cinématique :

Trailer de gameplay / présentation :

Plus brièvement, Hearthstone a présenté ses quelques ajouts futurs : une nouvelle extension, Descent of Dragons, qui ajoute de nouveaux mécanismes et bien sûr de nouvelles cartes, puis un mode de jeu dans la veine des autochess actuels (Teamfight Tactics, Dota Underlord…), Hearthstone Battlegrounds.

Trailer cinématique de Descent of Dragons :

Trailer de présentation de Hearthstone Battlegrounds :

Blizzard a terminé sa conférence d’ouverture par l’annonce d’Overwatch 2, une nouvelle fois par le biais de plusieurs trailers. Apportant des améliorations graphiques et techniques, le jeu se focalisera sur le Lore d’Overwatch à travers des mission en PvE (Player versus Environment). Plusieurs nouveautés du second opus seront automatiquement implémentées dans le premier jeu, comme des cartes, des modes ou des personnages. Également, les éléments débloqués sur Overwatch premier du nom seront disponibles dans le 2.

Trailer cinématique :

Trailer de gameplay / présentation :

Pour le moment, aucune date de sortie n’a été communiquée pour toutes ces annonces, de même pour le modèle économique de certaines d’entre elles. Patience, patience…

Cette BlizzCon 2019 se devait de frapper fort et c’est chose faite ! Le calendrier de sortie des prochaines productions blizzariennes est bien fourni et saura contenter une bonne partie de la communauté. En plus d’une cérémonie d’ouverture assez mémorable, le salon a été marqué par d’autres moments forts sur la scène esport, voyant l’équipe de France d’Overwatch arriver, certes quatrième mondiale, mais première européenne dans le classement. L’événement esportif de cette année est la victoire de la joueuse chinoise Xiaomeng "Liooon" Li, première femme à devenir championne du monde sur Hearthstone en remportant les Grandmasters Global Finals face à l’américain Brian "bloodyface" Eason.


© Blizzard Entertainment


Source :

https://blizzcon.com/fr-fr/
https://fr.wikipedia.org/wiki/BlizzCon
https://en.wikipedia.org/wiki/BlizzCon

 

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee

Ylonith
Ylonith

Voyageur de mondes virtuels, passé par Midgar, Skellige et les terres d’Azeroth. Admirateur de jeux enchanteurs, et explorateur du multivers vidéoludique.