Trois jeux indé pour néophytes confinés

Trois jeux indé pour néophytes confinés

Trois jeux indé pour néophytes confinés

D’après un rapport paru en novembre 2020, 71% des Français et des Françaises jouent aux jeux vidéo au moins occasionnellement. La majorité d’entre eux (88%) sont des adultes. Suite aux confinements, vous vous êtes peut-être enfin décidé à sauter le pas pour la première fois ou à renouer avec cette activité. D’après cette étude, les genres vidéoludiques préférés des Français sont les casual games, les platformers, et les jeux d’aventure. Elle nous apprend aussi que la plupart d’entre nous jouons seuls (63%) plutôt qu’en réseau et passent beaucoup de temps à lire (78%). Enfin, nous sommes 81% à penser que les jeux vidéo sont réalisés par des artistes.

Actuellement, une partie conséquente de la population essaie de se mobiliser pour sauver les petits commerces et les créateurs indépendants. Vous l’ignorez peut-être, mais le milieu vidéoludique a aussi ses petits artisans ! J’ai sélectionné pour vous trois jeux indé qui ont égayés mon premier et deuxième confinement. Il ne s’agit pas d’un classement objectif et j’espère que vous serez nombreux à partager avec nous les pépites que vous avez dénichées pendant votre temps libre. J’ai toutefois essayé de sélectionner des titres légers qui correspondent aux genres et pratiques préférées des Français. Il s’agit de jeux bienveillants et prenants sans être chronophages, comparables aux wholesome games ou aux empathy games.

3. Kind Words

J’ai développé une obsession pour l’art perdu de la correspondance épistolaire il y a une quinzaine d’années. Depuis, je tombe inlassablement amoureux de jeux dans lesquels j’ai la possibilité d’envoyer et de recevoir des lettres. Kind Words permet de rédiger des notes et de les envoyer sous la forme d’avions en papier à des inconnus, ou de répondre anonymement à des petites annonces. La plupart des utilisateurs de Kind Words partagent des citations inspirantes ou recherchent un conseil ou du soutien auprès de la communauté. Comme dans Animal Crossing, le nombre de caractères dont vous disposez est limité et encourage ainsi à tenir des propos brefs et bienveillants. Votre correspondant vous enverra un autocollant en guise de remerciement pour votre réponse.

Kind Words est un jeu minimaliste à l’atmosphère douce et un brin mélancolique. Il ne s’agit pas d’un réseau social ni d’un site de rencontre. Une playlist lofi dont vous pouvez retrouver les titres sur Spotify vous accompagne pendant que vous prenez soin de votre correspondance. Ce jeu sans grande ambition m’a permis de conserver une petite routine pendant le premier confinement. Plutôt que de scroller ma timeline Twitter dès le réveil pour y lire des choses plus attristantes les unes que les autres, je m’installais à mon bureau avec une tasse de thé pour ouvrir mon courrier.

2. Carto

Carto est une petite fille qui vit avec sa mamie, une cartographe, dans un dirigeable. Un jour, Carto joue avec les pièces du puzzle qui constituent la carte du monde et provoque un terrible orage. Elle tombe et se retrouve séparée de sa grand-mère bien aimée. Heureusement, elle a emporté la carte du monde avec elle dans sa chute. Elle doit désormais parcourir la terre pour retrouver les pièces manquantes du puzzle et les remettre en ordre afin de rejoindre sa mamie. Des rencontres avec des peuples hauts en couleurs et des aventures joyeuses l’attendent.

Carto est un jeu relaxant adapté à toute la famille. La direction artistique est très réussie. On prend beaucoup de plaisir à parcourir des paysages variés qui rappellent des aquarelles. Le niveau de difficulté des puzzles est raisonnable. Le challenge est suffisant pour retenir votre attention une demi-heure sans jamais être frustrant. La musique d’ambiance est apaisante sans être envahissante et les bruitages discrets encouragent à rester attentif pour résoudre certains puzzles. J’ai souvent du mal à me concentrer et à effectuer une seule chose à la fois. J’écoute la radio ou un nouvel album en jouant, par exemple. Cette petite mécanique de jeu ingénieuse m’a rappelé qu’il est parfois important de vivre le moment présent sans s’éparpiller. Carto vous invite à ralentir et à prendre votre temps. Il suffit de cinq à sept heures pour le compléter : autant le savourer.

Sans surprise, vous trouverez aussi des lettres en forme d’avions en papier dans ce titre. Ce n’est pas le seul détail qui le rapproche d’Animal Crossing: New Horizon. Vous avez besoin que je développe ? Confinement 1 : des petits personnages mignons sur une petite île qui collectent des items et rencontrent leurs voisins. Confinement 2 : la même chose, avec moins d’animaux et de 3D. C’est peut-être anecdotique, mais j’ai le sentiment que ça en dit long sur l’état d’esprit du moment, entre réclusion et reconnexion.

J’ai malgré tout quelques reproches à adresser à ce jeu. Premièrement, la qualité des dialogues est assez inégale d’un niveau à l’autre. Le premier chapitre porte un message d’émancipation explicite et bienvenue. J’aurais aimé retrouver cette dynamique de petit dialogue un brin loufoque et à double-sens dans l’ensemble de Carto. Deuxièmement, il m’a paru étrange qu’un titre non-violent à 98% nous impose de tuer un oiseau et un poisson, et de les manger. Ce n’est pas seulement parce que je suis vegan que je relève ce détail. Cela me semble surtout incohérent avec le reste du jeu qui se focalise sur le règne végétal et l’amitié entre les humains et d’autres espèces animales. Troisièmement, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que le pitch du jeu sonne comme une fable colonisatrice déguisée en conte pour enfant. Des personnes blanches qui redessinent à volonté les frontières de territoires sur lesquels vivent des tribus ? Je ne sais pas trop quoi en penser, ça mériterait peut-être une note d’intention.

1. Red Trees

Artemis vit dans une ville tranquille avec ses parents jusqu’au jour où des événements étranges commencent à menacer la quiétude de cette petite bourgade. Le maire, directement inspiré de Tortimer dans Animal Crossing, n’a pas l’intention de bouger le petit doigt. Artemis décide alors d’enquêter auprès de ses voisins et de se rendre dans les bois pour éclaircir ce mystère. Red Trees comporte des lignes de dialogue grinçantes qui deviennent drôles tant elles sont pessimistes. D’autres sont très douces et encourageantes. J’utilise régulièrement mes captures d’écran des répliques pour illustrer mes tweets.

Red Trees se présente comme un jeu d’horeur en pixel art. Il s’agit en vérité d’une histoire d’amour filial, de deuil, de résilience, sur fond de romances lesbiennes. Ce jeu est disponible à prix libre et ne devrait pas vous occuper plus d’une heure. Si vous avez aimé la série The Haunting of Bly Manor, vous appréciez probablement l’ambiance et la trame générale de l’intrigue.

À votre tour de partager vos découvertes avec nous sur Twitter !

 


Sources

L’essentiel du jeu video - novembre 2020

 

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee