W Series : la mixité en Formule 1

W Series : la mixité en Formule 1

W Series : la mixité en Formule 1

Ce dimanche 28 mars, la Formule 1 (F1) fait son grand retour sur nos écrans. Si le week-end de course a commencé vendredi pour les essais libres, le départ de la première course ne se fera que ce soir à 17h (heure française). Nous vous invitons d’ores et déjà à nous rejoindre le jeudi 1er avril (sans mauvaise blague) pour discuter de ce premier Grand Prix dans notre émission : le PitWall. Mais revenons-en au sujet : la W Series. Ce championnat entièrement composé de femmes a été créé en 2019, couronnant sa première championne : Jamie Chadwick. Après une pause en 2020, le championnat revient en 2021 en partenariat avec la Formule 1.

Historique des femmes en F1

Selon Wikipédia, seules 5 femmes ont pris part à un Grand Prix de Formule 1.
La première d'entre elles est Maria Teresa de Filippis, qui a participé à 5 courses entre 1958 et 1959. Son meilleur résultat est une 10e place au Grand Prix de Belgique 1959. En 1974, Leila Lombardi démarre sa carrière en F1 qui compte 17 participations au total. Elle est la première et, encore aujourd’hui, la seule femme à avoir marqué des points dans un championnat du monde de Formule 1. En 1976, Divina Galica rejoint Leila Lombardi en participant au Grand Prix de Grande-Bretagne, faisant de cette occasion la seule de l’histoire à voir deux femmes prendre part à un Grand Prix. En 1980, Desiré Wilson devient la première femme à remporter un Grand Prix de F1 à Brands Hatch, en Angleterre. Cela lui vaudra d’avoir une tribune à son nom sur ce circuit. La dernière femme à avoir participé à une épreuve de F1 est Giovanna Amati, en 1992.

Desiré Wilson, dans sa Williams FW07

Un week-end de course, comment ça marche ?

 La F1 est la catégorie reine des compétitions de monoplace et concentre la majorité des audiences, car elle rassemble les plus grands noms autant au niveau des pilotes que des écuries. Le calendrier des week-ends de course est donc rythmé par celle-ci. Bref, c’est la partie visible de l’iceberg. Mais la Formule 1 n’est pas le seul championnat à se dérouler sur un week-end de course. En effet, pour accéder à la F1, il faut passer par les formules de promotions : la Formule 3 (F3), puis la Formule 2 (F2). Ces catégories servent à révéler et à propulser les jeunes talents vers la F1. Afin de faciliter cette transition, la F2 et la F3 concourent sur les mêmes circuits que la F1, ce qui permet aux pilotes de s’immerger petit à petit dans l’environnement très fermé d’un paddock de Formule 1.

Composition de la saison 2019 de la W Series

Et la W Series dans tout ça ? À partir de 2021, cette catégorie ne sera plus indépendante, mais suivra, elle aussi, la F1 autour du globe. Cela lui permettra de gagner en visibilité, que ce soit auprès des écuries présentes ou des spectateurs. Cela permettra d’accroître encore un peu plus la présence féminine dans les paddocks. 

Calendrier de la saison

La W Series se joint à la Formule 1 sur des tracés mythiques du sport, tels que Spa-Francorchamps en Belgique, Silverstone au Royaume-Uni ou encore Le Castellet en France.

Si vous voulez suivre cette compétition, voici les dates à noter dans votre agenda :

 

Venez assister au développement de cette compétition et suivre les carrières de ces pilotes qui ne demandent qu’à pouvoir montrer leur talent au plus haut niveau possible !


Sources :

https://twitter.com/WSeriesRacing
https://wseries.com/
https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_female_Formula_One_drivers
https://www.bbc.com/sport/formula1/18332772
https://besidesport.com/les-femmes-en-formule-1/
https://www.autoplus.fr/archives-par-numero/n-1696/sport-bientot-une-femme-en-formule-1

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee

LuckyiD
LuckyiD

Force Wielder. Animus Enthusiast. Movie Fan. Science Lover.