Worlds LoL 2019 : suite et fin de la compétition

Worlds LoL 2019 : suite et fin de la compétition

Worlds LoL 2019 : suite et fin de la compétition

Cet article fait suite à notre précédent récap de ce début de compétition des Worlds, et nous avons eu beaucoup de surprises pendant ces quarts et ces demi-finales. Petit rappel, les quarts se sont joués en Best Of 5, et dont voici les résultats :

  • Samedi 26 octobre

 

Invictus Gaming ◄

 

3

 

 

GRIFFIN

 

FunPlus Phoenix ◄

 

3

 

1

 

Fnatic

  • Dimanche 27 octobre

 

Splyce

 

1

 

 

► SKT T1

 

G2 Esports ◄

 

3

 

1

 

DAMWON

Les Pickem’s ont beaucoup souffert... C’est sans trop de surprise qu’Invinctus Gaming, les géants chinois champions du monde en 2018, se sont imposés face à Griffin. C’est cependant avec beaucoup de larmes, que les Fnatic ont perdu contre les FunPlus PhoeniX. Notre équipe européenne reste tout de même positive, en espérant un futur prometteur, non sans déjà quelques rumeurs de changement de roster... A suivre. Les chinois sont donc vainqueurs de leurs quarts respectifs, et notre deuxième équipe européenne Splyce, perd contre SKT T1. Mais là encore, pas trop de surprise, du moins pour l’instant. Finalement, les G2 représenteront l’Europe dans ces demi-finales, en battant les coréens de Damwon.

Demi finales

Suite à ces quarts mouvementés pour l’Europe, place aux demi-finales, et en voici comme d’habitude les résultats :

  • Samedi 2 novembre

 

FunPlus Phoenix ◄

 

3

 

 

Invictus Gaming

  • Dimanche 3 novembre

 

SKT T1

 

1

 

3

 

► G2 Esports

Lors de ces demi-finales, que de frissons ! D’abord, Invictus s’incline contre FPX, même si on pensait que les IG allaient l’emporter. En effet, dès la première game, JackeyLove, l’ADC des IG se montre particulièrement rapide pour prendre des objectifs, mais le midlaner des FPX, Doinb, répond vite et bien. 2e game très serrée pour les deux équipes, les IG gagnent in extremis, renversant les FPX qui semblaient dominer tout du long. Dans les deux dernières games, les FPX prennent l’avantage, mais les deux teams méritaient une place en finale. Les Invictus n’ont jamais diminué leurs efforts, même après une 3e game compliquée pour eux, ils ont joué au maximum dans la 4e game. On notera le pick de Kayle, très impressionnant, surtout lorsque TheShy la joue !

Pour cette seconde demi-finale, l’Europe a tremblé jusqu’au bout. SKT, la grande terreur coréenne, menée par Faker et raflant tous les prix depuis des années, vient de se faire éliminer des Worlds par nos samouraïs… Perkz et Jankos sont en forme, et le Ryze de Caps aura su contrer la petite Neeko de Faker. Inutile de dire que tout champion devient terriblement effrayant dans les mains de Faker… Et quand il reprend Leblanc, sous les acclamations du public, il détruit tout sur son passage et ne laisse aucune chance à G2, jouant quasiment parfaitement jusqu’au bout de cette 2e game. Puis Perkz reprend Xayah, et plus aucune faute n’est permise pour les SKT. Remplacerait-il Faker au titre de meilleur joueur au monde ? Game très serrée et ce qui semblait être un défaut chez G2, de ralentir le rythme en late, n’est plus du tout le cas. Et enfin, après une des plus belles games et certainement aussi l’une des plus stressantes, les G2 remportent leur place en finale contre FPX. Game encore une fois vraiment très serrée, l’ADC des G2 reprend son Yasuo fétiche de son ancienne midlane, et son équipe oppresse les coréens, les obligeant à revenir vers leur base. Nous connaissons donc à présent les noms des deux équipes finalistes, et Paris va bouillonner !

Finale

Game 1

 

Picks FPX

1

 

Bans

FPX

 

Bans

G2

 

Picks G2

0

 

Gimgoon

 

Gangplank




 

Syndra

 

Gragas

 

Kai’Sa

 

Rek’Sai

 

Olaf




 

Pantheon

 

Qiyana

 

Xayah

 

Blitzcrank

 

Braum

 

Ryze

 

Wunder

 

Tian

 

Lee Sin

 

Elise

 

Jankos

 

Doinb

 

Nautilus

 

Pyke

 

Caps

 

LWX

 

Sivir

 

Varus

 

Perkz

 

Crisp

 

Thresh

 

Tahm Kench

 

Mikyx

  • Early game :

Les FPX décident d’invade en topside dès les premières secondes et se montrent très agressifs. Ils prennent le First Blood, grâce à un kill de GP sur Ryze en 3v1 sur la toplane, Caps ne peut rien faire. Puis le pauvre toplaner des G2 se refait tuer, cette fois par le jungler. Tian, le jungler des FunPlus est partout, il prend un premier drake pour son équipe à 6mn. Mais autour de la 9e minute, Perkz renverse Lee Sin sur un très beau play pour son équipe, accompagné de son midlaner. A 11mn, un teamfight très serré pour les deux équipes, ne permet à aucune d’elles de prendre un kill. L’ADC des G2 se fait tuer au top par Sivir, suivi de près par Caps qui tombe lui aussi sur sa lane. Mais le toplaner des G2 veut se venger de s’être fait duper trop de fois, et tue le midlaner des FPX. Rien ne semblait alors acquis pour les deux équipes, surtout lorsque les G2 prennent le Héraut à 14mn afin de le libérer au top et prendre la première tourelle de cette game. Après quelques secondes à peine, les FPX prennent une tourelle au bot et avancent.

  • Mid game :

Les G2 reprennent le lead en Gold, Pyke et Varus avancent dangereusement au mid, tandis que les chinois avancent au top. Tout va extrêmement vite, les deux équipes sont désireuses de montrer de quoi elles sont capables. A 18 minutes, 3 tourelles sont tombées chez les deux teams, la game est très intense et quoi de mieux pour bien commencer cette finale des Worlds ! Mais le plus beau play, celui qui restera gravé dans les mémoires, est sans doute celui de Caps au bot qui échappe de justesse aux FPX, aidé de son toplaner Wunder. Les casters s’exclament et nomment ce play ‘I’m helping !’. Puis c’est au tour de Mikyx de tomber, puis Doinb, le fameux midlaner des FPX. Ces derniers auront un avantage décisif à 30mn en prenant le Baron.

  • Late game :

Les FPX creusent ainsi l’écart et jouent très bien, l’ADC LWX est gonflé à bloc et fait mordre la poussière à des G2 aux lourds dégâts, mais insuffisants pour prendre l’avantage en teamfight. Les G2 arrivent à la base des FPX, mais LWX ne s’arrête pas et permet à son équipe de prendre le Elder. Après 37mn, les chinois prennent un second Nashor et mènent à 17 kills à 7, les G2 défendent leur base mais perdent deux inhibiteurs, et ça sent la fin pour leur Nexus. Première victoire pour FunPlus Phoenix !

Game 2

 

Picks G2

0

 

Bans

G2

 

Bans

FPX

 

Picks FPX

2

 

Wunder

 

Akali




 

Renekton

 

Nautilus

 

Qiyana

 

Gangplank

 

Kayle




 

Pantheon

 

Syndra

 

Xayah

 

Olaf

 

Rek’Sai

 

Kled

 

Gimgoon

 

Jankos

 

Elise

 

Lee Sin

 

Tian

 

Caps

 

Tristana

 

Ryze

 

Doinb

 

Perkz

 

Yasuo

 

Kai’Sa

 

LWX

 

Mikyx

 

Gragas

 

Galio

 

Crisp

  • Early game :

Cette game est complètement différente, on espère le pic de puissance d’Akali au niveau 6 et tout semble calme, trop calme. Les G2 prennent un drake à 7mn, mais les FPX sont plus rapides et prennent le First Blood. Trois joueurs G2 tombent, mais Jankos n’ayant pas pris le First Blood, prend tout de même le premier kill pour son équipe, et l’un des seuls… Les chinois prennent le Héraut et l’utilisent au top pour prendre la première tourelle.

  • Mid game :

Impossible d’arrêter, ni de contrôler ces FPX, Galio a un très fort contrôle de zone et le pauvre Yasuo devient de la nourriture pour leurs adversaires. 2 tourelles à 3 en faveur des chinois, ces derniers prennent le Baron à la 20e minute de jeu.

  • Late game :

Juste après le Nashor, la game est mise en pause pour problème technique sur un PC des FunPlus, et cette petite pause permet aux G2 de prendre un autre kill. Hélas pour nos européens, LWX est très en forme et réussit un triple kill et un Ace avec sa Kai’Sa, creusant un écart de 10 000 Golds. 2e kill de Jankos et 3e kill pour son équipe, puis c’est au tour de Wunder de donner le 4e et dernier kill à ses coéquipiers, en faisant tomber Galio. Les chinois ont déjà 20 kills et ne laissent aucun moment de répit à leurs opposants, jusqu’à ce qu’ils prennent le Nexus. 2e victoire pour les FPX, cette fois-ci bien plus écrasante que la précédente game, mais ce n’est pas terminé…

Game 3

 

Picks FPX

3

 

Bans

FPX

 

Bans

G2

 

Picks G2

0

 

Gimgoon

 

Gangplank




 

Syndra

 

Gragas

 

Kai’Sa

 

Olaf

 

Rek’Sai




 

Pantheon

 

Qiyana

 

Rakan

 

Rumble

 

Akali

 

Ryze

 

Wunder

 

Tian

 

Lee Sin

 

Jarvan IV

 

Jankos

 

Doinb

 

Galio

 

Veigar

 

Caps

 

LWX

 

Xayah

 

Ezreal

 

Perkz

 

Crisp

 

Thresh

 

Nautilus

 

Mikyx

  • Early game :

Les Phoenix infligent une pression sans limite aux G2, et prennent avantage sur avantage jusqu’à la première tourelle au bot à 7mn. Par contre, on notera l’absence de kills des deux côtés pendant un sacré bout de temps. Ainsi on comprend que même si la draft était déjà perdue par nos européens, les chinois n’ont pas forcément eu besoin de kills pour avancer, ce qui s’explique aussi par la perte de confiance des G2. Ébranlés par les deux précédentes games, on voit bien qu’ils hésitent à avancer, préférant jouer très safe plutôt que de prendre des risques inutiles.

  • Mid game :

Les FPX tuent le Héraut et s’en servent pour prendre une autre tourelle au top, et on voit beaucoup de mouvement entre les lanes, les joueurs cherchent la moindre faille, la moindre possibilité d’avancer plus vite. Le First Blood King est de retour en tuant Tian, avant de prendre un drake. Les kills s’équilibrent peu à peu et les G2 reprennent confiance en eux, en forçant un teamfight autour du Baron, mais sans succès. Malheureusement pour eux, les Phoenix prennent le Nashor à 23mn.

  • Late game :

Arrivés en late game, le score est de 4 kills à 4, 2 drakes partout et une avancée relativement équilibrée des deux côtés. Les chinois push un maximum, Doinb veut forcer le passage et tuent tout G2 se trouvant sur leur passage. Après un teamfight au bot, Ezreal remonte et on le sent vouloir revenir dans cette game, et peut-être la gagner. Mais il suffit d’un 3e drake et d’un 2e Baron pour les FunPlus à 29mn pour gagner cette game, et ainsi les championnats du monde.

Conclusion :

Le soucis essentiel des G2 fut les drafts, et le manque de consistance en game. Dès la Game 1, on voit un Pyke au mid, Lee Sin, le champion préféré de Tian étant open, et un Ryze mal engagé contre Gangplank. Les européens ont voulu se concentrer sur la capacité à créer des teamfights, et le pauvre Jankos n’aura pas pu montrer l’ampleur de son talent sur Elise. Les deux équipes anticipent beaucoup lors des bans, sans favoriser de draft particulière pour les G2, et la game était à moitié gagnée par les FPX dès cette phase.

Game 2, les G2 donnent Yasuo à leur ancien midlaner, mais laissent un Kled disponible au top pour l’équipe adverse. La draft des chinois est très puissante, avec un Lee Sin toujours disponible pour Tian, Ryze volé aux G2 et joué au mid, et le duo Kai’Sa/Galio au bot…

Enfin lors de la dernière manche, il devient certain que les picks des G2 sont trop flexibles, et c’est un réel problème face à des chinois très confortables sur leurs champions. Ils utilisent des champions très solides, mais aussi très meta, si on les compare aux drafts surprenantes des européens. Lee Sin, Kai’Sa et Galio ont grandement fait pencher la balance du côté des FunPlus, et c’est sans surprise que c’est Tian, leur Jungler, qui remporte le titre de MVP des Worlds.

Ainsi, même si nous n’avons pas pu voir notre équipe européenne gagner dans notre capitale française, et que les games n’étaient pas faciles à regarder, nous avons eu du très beau jeu pendant ces Worlds 2019. Les chinois s’estiment avoir pris la bonne décision en continuant la compétition cette année, car Doinb a dit vouloir prendre sa retraite dès 2019, et il a finalement bien fait de rester !

Un grand BRAVO à tous ces joueurs, la scène compétitive de League of Legends nous réserve encore des surprises, et nous resteront à votre disposition pour vous donner le plus d’informations à ce sujet ! Comme on dit souvent, GLHF, et à très vite dans de futurs articles !

 

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee