La mort de FarmVille

La mort de FarmVille

La mort de FarmVille

Beaucoup de souvenirs de mon enfance sont liés aux jeux et animations Flash. C’est en jouant sur navigateur à divers jeux que mon attrait pour ces derniers s’est amplifié. Je pouvais passer des heures à jouer à Kingdom Rush (2011) sur un site de jeu flash par exemple.

Si je vous parle de ça, c’est parce que le 31 décembre 2020, le support de Flash a officiellement pris fin. Ce qui implique quelque part la fin de tous ces jeux. Dans cet article, nous ferons une petite rétrospective sur ce qu’était Flash et nous parlerons également de Farmville, le jeu le plus rentable de l’entreprise Zynga et très populaire sur Facebook.

Qu’est-ce que Flash ?

En 1996, une société du nom de Macromedia acquiert un outil d’animation nommé FutureSplash. La société le rebaptise Macromedia Flash 1.0 et dans la décennie qui suit, une explosion de créativité a lieu sur les sites web.

Les jeux sur navigateur, les sites web interactifs, les web comics et bien d’autres types de contenus prennent Internet d’assaut grâce à Flash, qui s’ajoute sous forme de plug-in sur son navigateur favori.

En 2005, Adobe rachète Macromedia et développe l’omniprésence de Flash. Ce dernier a notamment posé les bases du streaming actuel avec son format de fichier (FLV). Tout navigateur sur lequel le lecteur Flash est installé peut désormais lire des vidéos. How To Geek nous propose un historique des sites qui dépendaient de cette technologie. 

La fin de Flash

En 2007, Apple décide que Flash ne serait pas supporté par l’iPhone 2G. En 2010, Steve Jobs a rédigé et publié la célèbre lettre ouverte “Thoughts on Flash” (Pensées sur Flash) dans laquelle il critique vigoureusement la technologie :

  • Rapide consommation d’énergie ;
  • Mauvaises performances sur les appareils mobiles ;
  • La dépendance à l’égard d’une seule entreprise (Adobe) est un gros risque de sécurité

Flash n’était tout simplement pas fait pour le monde mobile en plein essor où les standards du web (HTML, CSS, JavaScript) sont devenus la norme.

C’est pourquoi en 2017 Adobe a annoncé la fin du support de Flash au 31 décembre 2020 pour que tout le monde puisse s’y préparer et s’adapter.

Le succès de FarmVille

Sur Twitter, Mark Pincus, co-fondateur de Zynga, s’est exprimé concernant la fin de FarmVille et a fait une rétrospective sur le jeu.

La conception de FarmVille

En 2008, un jeu du nom de Happy Farm atteint plus de 20 millions de joueurs et joueuses actifs journaliers sur Facebook. Ce qui amène un début de concurrence et l’émergence de nombreux jeux de simulation de ferme sur navigateurs.

Le 6 février, c’est FarmTown qui obtient 1 million de joueurs et joueuses actifs journaliers sur Facebook. En y regardant de plus près, il se trouve que FarmTown est une combinaison du jeu MyFarm et de YoVille (développé par Zynga). En mai 2009, Zynga fait l’acquisition du jeu MyMiniLife et décide de réfléchir à la conception d’un jeu de ferme pour concurrencer les plus grands, tout en permettant aux joueurs d’utiliser les fonctionnalités de Facebook. 

Le 19 juin 2009, Zynga lance FarmVille sur Facebook. Le succès est immédiat puisque le jeu atteint les 1 million de joueurs et joueuses actifs journaliers à la fin de la première semaine de lancement !

Ce qui en fait le jeu le plus populaire de Facebook très rapidement. Cela s’explique notamment par l’innovation dont FarmVille a su faire preuve.

L’innovation de FarmVillle

FarmVille est l’un des pionniers des jeux de la catégorie “invest-and-express” (investir et s’exprimer) c’est-à-dire que les joueurs peuvent investir du temps et s’exprimer auprès de leurs amis Facebook.

Autrement dit, FarmVille utilise le temps et l’investissement pour vous obliger à revenir chaque jour sur le jeu. Cela fait que vous vous sentez obligés de revenir sur le jeu, c’est d’ailleurs un concept psychologique connu sous le nom “escalade des engagements”. Dans cette escalade des engagements, on retrouve notamment la fameuse pression des pairs que l’on retrouve dans le modèle économique des lootboxes (FarmVille étant lié à votre compte Facebook, vos amis peuvent visiter votre ferme et vous aider à réaliser des quêtes). On y retrouve également le Hook Canvas dont je parlais dans ce même article.

Mais l’utilisation du temps oblige le joueur ou la joueuse à revenir, alors que très peu de jeux de ce genre ont cette fonctionnalité. Ce qui bouscule les habitudes des joueurs, ces derniers doivent faire coïncider leurs engagements dans la vie réelle avec le monde virtuel. Ce qui a permis à FarmVille de toujours faire revenir leurs utilisateurs. Des joueurs planifiaient des rendez-vous avec leurs amis pour les quêtes à faire à plusieurs.

Nichois, trésorier de l’association Game’Her, vous propose son témoignage :

Un jeu plutôt intéressant dans le concept si on reprend l'année où il est sorti (jeu Facebook). On y jouait avec des amis, il y a avait de la compétition celui qui avait le plus gros niveau gagnait, mais il fallait également en contrepartie s'entraider. On y passait plusieurs heures par jour à optimiser au maximum les revenus. Dès qu'on devait s'absenter, on calculait combien de temps notre sortie devait durer, afin de planter les bonnes cultures pour éviter de les perdre et dès lors qu'on rentrerait elles seraient prêtes à être ramassées.

Le style artistique de FarmVille a également aidé à attirer de nouveaux utilisateurs. En effet, FarmVille proposait des graphismes plus attrayants avec une meilleure saturation des couleurs. Ce qui leur a permis de se différencier plus facilement de la concurrence.

Une autre utilisation de FarmVille

FarmVille a montré qu’un jeu pouvait être également un service qui pouvait offrir des surprises et apporter un plaisir quotidien. Et que les jeux peuvent également connecter des groupes de personnes et les rapprocher.

Dans un article précédent, je vous ai parlé du jeu vidéo comme canal marketing, il se trouve que FarmVille ne fait pas exception puisque l’album “Born This Way” de Lady Gaga est sorti sur FarmVille ! Pour l’occasion, une ferme du nom de GagaVille a été conçue et les joueurs avaient des quêtes spéciales à réaliser pour obtenir des chansons exclusives.

Fin de FarmVille

La fin du support d’Adobe Flash a conduit de nombreuses entreprises à fermer certains services. C’est notamment le cas de Facebook qui ne prend plus en charge les jeux flash à partir du 31 décembre 2020. C’est pourquoi Zynga met fin au système d’achats intégrés de FarmVille le 17 novembre 2020 et ferme le jeu le 31 décembre suivant.

Toutefois, FarmVille ne meurt pas vraiment puisqu’il existe des versions mobiles du jeu et un FarmVille 3 est prévu. Connaîtra-t-il le même succès que le premier FarmVille ?

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee

Noëlie
Noëlie

Lorem ipsum